Deuxième à Valloire ! Le débrief.

Mens podium, EWS round 3 2014, Valloire. Photo by Matt Wragg

Mens podium, EWS round 3 2014, Valloire. Photo by Matt Wragg

Bam, le voilà le premier podium sur une manche des enduro world series, et à Valloire qui plus est ! Retour sur ces deux jours complètement fous sur les trails savoyards où les leaders ont quasi changé à chaque speciale ! Le samedi, c’est déjà le feu !

Quatrième à l’issue de la première journée, comme en Écosse, ça implique de ne pas se rater le dimanche ! Le suspense a duré jusqu’au bout.

Maintenant, entraînement, et direction l’Italie dans un peu moins de trois semaines.

Number one à Vallnord.

Une nouvelle victoire, en terre andoranne cette fois ! @bondia


Histoire de se remettre dans le rythme, Damien est allé à la Maxiavalanche de Vallnord, une semaine avant de rejoindre Valloire dans les Alpes et la troisième manche des championnats du monde. Sous un temps incertain, Damien s’est adjugé le premier run et termine second, en gérant, de la seconde. Au général, il remporte la maxiavalanche devant Cedric Gracia.

Sixième en Écosse, le débrief !

damtweed03
L’ambition de Damien était d’entrer dans le top 10 dès la deuxième manche des enduros world series, qui se déroulait sous les nuages de l’Écosse. Trails super physiques, du dénivelé, 2900 mètres à gravir, des kilomètres, 85 en tout, des traces sinuant dans les arbres, dans la boue aussi souvent, il fallait être costaud pour s’en sortir. Damien termine 6e de cette manche après avoir été en quatrième position le samedi soir, à la fin des quatre premières spéciales. Quatre chronos de rêve, malgré une chute dans la deuxième.

Le dimanche, c’était une autre paire de manches. Il fallait des watts et de la capacité à emmener du braquet au long de tracés peu pentus et sans passages réellement techniques sur un sol qui avait eu le temps de pas mal sécher. Il a manqué un petit quelque chose.

Après trois semaines passées sur les routes, Damien revient pour quelques jours en pays catalan, histoire de se reposer mais aussi de préparer Valloire dans les Alpes, lieu de la prochaine  et troisième manche des Enduro world series dans trois semaines.

Et sinon, c’était bien l’Écosse ? Les trails ?