post

Madère pour se refaire

Loin au classement général, Damien compte sur Madère pour revenir dans la partie. Avant de s’envoler pour la troisième manche de cette saison d’Enduro World Series, il faut le point. Et revient sur les deux premières manches funestes. « En Tasmanie, je n’avais pas de watts On avait passé huit heures sous la pluie à Rotorua, ça m’a pas mal entamé et je n’ai pas vraiment réussi à m’en remettre. Je ne suis pas parvenu à m’entraîner, je suis arrivé très fatigué le jour de la course. » Compte tenu du format de cette manche, l’affaire était dès lors bien mal engagée…

Écoutez ce qu’en dit Damien

Pour autant, passé le décalage horaire, il a fallu se remettre au travail, mais peut-être avec des objectifs un peu différents par rapport à ceux qu’ils étaient en début de saison. Puisque pour le classement général, ça va être compliqué cette année. Après les deux premières manches, Damien pointe à la 46e place du général avec 160 points à plus de 600 points d’Adrien Dailly. Il va donc gérer sa saison différemment.

Avant de partir, au moment de cette interview, il regrettait les changements de formats des enduros. Mais comptait bien sur Madère pour se remettre dans le bain pour la saison. Hier soir, à l’issue des recos, il disait que les spéciales étaient belle, qu’il avait pris plaisir à rouler. « Les spéciales sont belles mais très dures physiquement et techniquement donc il faudra être intelligent et pas s’enflammer ! »

On en saura plus dès ce soir, Damien roulera les spéciales de ce samedi à partir de la mi-journée.

Le profil du premier jour de course.

Le profil du premier jour de course.

Partagez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *