Avant le début ce week-end des enduro world series, jetons un œil en chiffres sur la saison passée. Damien a pris part à l’ensemble des manches du championnat 2013, avec des fortunes diverses, des soucis mécaniques notamment, qui l’ont handicapé sérieusement lors des manches de Val d’Isère et des 2 Alpes.

Sur 7 manches disputées, Damien rentre dans le top 10 une fois (Finale Ligure) et figure dans le top 20 pour cinq manches.

Si l’on regarde les résultats spéciale par spéciale*, on note que Damien termine dans le top 20 pour près de 70 % des chronos et dans le top 30 pour 80 % d’entre-eux. Deux spéciales sur lesquelles il a rencontré des problèmes, à Val d’Isère et aux 2 Alpes l’ont fait plonger au classement de ces deux manches “à domicile”.

Par ailleurs, il est parvenu à entrer une fois dans le top 5, aux 2 Alpes lors de la première spéciale, derrière Nicolas Vouilloz, Jey Clementz et Sam Blenkisop et devant Rémy Absalon.

Il est intéressant aussi de jeter un œil sur les écarts avec le vainqueur de chaque manche. Si l’on excepte là encore les deux manches où Damien rate une spéciale, on remarque que les écarts ne sont jamais très importants. Moins de trois minutes sur des chronos de plus d’une heure.

Quand aux écarts avec le 10e de chaque manche, il est toujours inférieur à la minute (excepté pour les manches des 2 Alpes et de Val d’Isère, et celle de Finale Ligure lors de laquelle Damien est rentré dans le top 10).

* (en l’absence de détail pour Val d’Alos, les résultats sont groupés par journée et considérés comme des spéciales, une le samedi et une le dimanche).

Partagez !
Categories: news

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *